Les Bonnes Pratiques du Télétravail

Cover

Les Bonnes Pratiques du Télétravail

Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on reddit
Share on pocket
Share on email

Qu’il s’agisse d’une opportunité habituelle de votre entreprise ou d’un privilège ponctuel, le télétravail s’est transformé en choix par défaut pour nombre d’entre nous durant le confinement. Puisqu’il s’est vu prolongé pour beaucoup et qu’il est chez Saagie un réel mode de vie pour certains, on vous propose nos bonnes pratiques. Fort de huit années en remote, Victor Héry nous a aidé à en rassembler pour rendre votre expérience plus agréable et tirer parti de cette période compliquée.

Les clichés sur le télétravail

Avant d’enchaîner sur les astuces, débarrassons-nous d’abord des préjugés.

Non, les journées en télétravail ne sont pas des vacances. On pourrait s’y méprendre suite aux mauvaises habitudes qu’on a pu prendre (se lever tard, ne pas forcément s’habiller), mais ne vous laissez pas piéger par ce léger sentiment de détente qu’a apporté avec lui le printemps, le télétravail n’a pas vocation à remplacer les bons vieux congés.

En télétravail, on est moins productif. Même si ce préjugé a pris tout son sens pendant le confinement avec les cris des enfants et les remarques intempestives de potentiels colocataires, il n’est pas pour autant vrai. Les distractions peuvent être plus nombreuses, mais c’est aussi vrai pour les temps de calme et de concentration.

En télétravail, on est plus productif. Encore une fois, tout dépend du niveau de distraction que vous subissez et de la discipline personnelle que vous vous imposez. Si vous êtes organisé et avez la possibilité de limiter les contraintes, le télétravail peut en effet vous apporter une efficacité que vous ne retrouverez peut-être pas en remettant les pieds au bureau.

Le télétravail favorise l’isolement. Si les personnes seules l’ont particulièrement ressenti durant les deux derniers mois, il existe de nombreux outils qui favorisent le lien. Le télétravail ne doit pas rimer avec sentiment de solitude, et seuls des moyens matériels et logiciels peuvent y remédier.

Enfin, on termine par un cliché qui est une vérité : le télétravail n’est pas fait pour tout le monde. On ne pourra pas changer fondamentalement les gens et les y obliger éternellement, mais il y a des astuces qui peuvent leur permettre de faciliter leur quotidien en attendant un retour à la normale.

Recréer un cadre de travail

Trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est la première difficulté à laquelle on se trouve confronté en télétravail, puisque la frontière devient floue. La première de nos recommandations est de créer, si vous en avez la possibilité, un cadre physique. Cela passe par avoir une pièce dédiée au travail ainsi que travailler d’un ordinateur professionnel.

Si cela n’est pas possible, vous pouvez au moins mettre en place des systèmes de coupure en adoptant les bons réflexes. Le trajet qui fait office de séparation n’est plus, mais libre à vous de le recréer en le simulant d’une autre manière. Victor, lui, change de chaussons. Cela peut paraître étrange, mais peu de gens se baladent chez eux en chaussures de ville. Son astuce est donc d’avoir deux paires de chausson, une associée au travail, l’autre au reste. Le fait de les enfiler ou, au contraire, de les retirer en fin de journée sert de coupure.

On vous laisse trouver le rituel qui vous est le plus adapté, mais le fait de tout simplement changer de pièce fonctionne. En fin de journée, après vous être déconnecté, prenez une bonne demie-heure et changez physiquement d’environnement. Si vous souhaitez continuer à être sur le PC, ne le faites pas sur votre outil de travail. Passez à votre PC portable personnel pour marquer la distinction.

Enfin, l’être humain est un grand fan de notifications. Évitez d’installer vos logiciels professionnels sur vos outils personnels. Si votre entreprise a dû avoir recours à de nouveaux outils comme Discord, Slack ou Zoom que vous utilisiez dans votre vie privée, créez tout de même un nouveau compte dédié au travail. En plus de bien séparer vos deux cadres, cela vous évitera d’avoir à expliquer votre pseudo “Diablo”, “Barby” ou “007”.

Trouver son rythme

Les tâches ménagères, la télévision qui vous fait de l’oeil, toutes ces distractions sont gênantes mais ne sont pas aussi dangereuses que celles de l’open space. Pensez qu’il ne tient qu’à vous d’y résister, quand vous aviez un pouvoir très limité sur les collègues qui se racontaient leur soirée à côté de votre bureau alors que vous étiez sur un sujet urgent. Le télétravail demande avant tout une discipline personnelle, en termes d’habitudes de travail, mais aussi d’habitudes personnelles.

La routine est un élément important. Se lever à heures fixes, aller prendre une douche avant ou après un bon petit-déjeuner et s’habiller participe à la créer et plus tard, à s’y tenir. Le télétravail tel que nous l’avons connu ces dernières semaines va tendre à se généraliser. Vous avez sûrement été nombreux à être pris au dépourvu, mais s’habituer et apprécier ce mode du travail demande des moyens, de l’organisation et un minimum de préparation.

Le principal objectif sera pour vous de recréer des conditions optimales de travail dans un environnement qui n’en a logiquement, à priori, pas vocation. S’imposer un planning avec une heure de début de journée, des pauses et une heure de fin est primordial. Même si vous pouvez les adapter à votre situation (enfants, colocataires ou autres contraintes), ne sortez pas trop des horaires classiques de bureau pour faciliter le travail d’équipe et indiquez vos horaires à vos collègues par le biais de votre agenda. On évite donc les nocturnes et on retient que la clé, c’est la régularité.

Autre remarque : si vous avez remarqué être particulièrement productif, créatif ou motivé à une période de la journée en dehors des horaires classiques de travail,  ne la consacrez pas automatiquement à des sujets professionnels. Gardez des moments pour vous, en télétravail comme au bureau, il y a des jours avec et des jours sans.

Créer du lien et communiquer

L’une des contraintes courantes et très ressentie du télétravail est la perte de lien. Le sentiment d’isolement en est la principale conséquence, mais de nombreux sujets sont liés au difficultés de communication. Contrairement au bureau, personne ne vous voit. Il devient compliqué de savoir certaines choses qui, habituellement, vous sautent aux yeux : un de vos collègues est de mauvaise humeur, une autre semble fatiguée, quelqu’un a visiblement besoin d’aide… Il faut donc opter pour des outils qui vous aideront à recréer ce lien et adapter votre communication.  

Notre principale suggestion est de prendre un outil de discussion oral permanent. Slack est très agréable pour l’écrit en étant moins formel que le mail, Zoom est très bien pour l’oral mais les calls doivent être planifiés. Ce qu’il vous faut c’est un outil de type Mumble, où vous pourrez facilement conserver un lien tout au long de votre journée. Cela nécessite une configuration rapide et un bon matériel audio, mais vous pourrez ensuite rester en contact permanent avec votre équipe, demander de l’aide, discuter de certains sujets ou raconter la dernière blague que vous avez entendue. L’outil vous permet de créer des salons de discussion que vous pouvez intégrer et quitter en un clic. Son intérêt est de vous permettre de reconstituer une ambiance plus proche d’un open space, avec l’avantage de choisir les personnes qui le composent et de pouvoir le mettre en silencieux dès que vous en ressentez le besoin.

Le but est de garder un lien permanent avec les équipes. Vous n’obtiendrez cela qu’en jonglant avec les différents outils, oraux pour les interactions classiques quotidiennes, écrits pour conserver l’historique et la formalité d’un échange. 

Notre astuce : si vous ne vivez pas seul, pensez à mettre en place un signal avec vos proches pour que vous puissiez leur confirmer que votre micro est fermé avant d’entamer une discussion sur le menu du prochain repas.

Vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour profiter à fond du télétravail, qui est bien parti pour durer. Une fois que vous aurez un cadre agréable, un rythme régulier qui vous convient et les bons outils pour garder le lien, vous pourrez tirer parti de ce qui a pu ressembler à un calvaire pendant les premières semaines et qui sait, peut-être y prendre goût. 

Pour la suite : il est important de rappeler qu’au sein des équipes, il est primordial que tout le monde bénéficie du même niveau d’information. Si l’un des membres de votre équipe est en télétravail, pensez à l’intégrer dans vos échanges. Même si une seule personne est en remote, toutes les réunions doivent donc se faire dans les mêmes conditions qu’en remote. Pas d’exception.