La conteneurisation, le standard en DevOps et en DataOps

conteneurisation docker kubernetes DevOps DataOps

La conteneurisation, le standard en DevOps et en DataOps

Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on reddit
Share on pocket
Share on email

La mise en place de conteneurs dans le développement des applications, notamment avec l’utilisation d’outils comme Docker et Kubernetes, est aujourd’hui un standard en DevOps et en DataOps. 

La conteneurisation informatique permet de s’affranchir de la virtualisation du système d’exploitation que l’on trouve dans les machines virtuelles, en utilisant par exemple Linux Container LXC, ce qui est très utile pour le cycle de développement d’applications et leur déploiement dans un environnement.

1. La conteneurisation en DataOps : de quoi parle-t-on ?

La conteneurisation consiste à regrouper dans une même entité toutes les ressources nécessaires au fonctionnement d’une application : le code, les fichiers de configuration, l’environnement d’exécution… Ainsi, cette entité est l’élément unique et nécessaire pour le déploiement d’une application.

A. DataOps : comment gérer différents environnements au sein du même projet ?

Au sein d’un même projet et pour toutes les applications, il est important de gérer plusieurs environnements : il faut au moins un environnement de développement et tests et un environnement de production. Afin de garantir la sécurité lors de la mise en production, il est important d’avoir des systèmes et des outils similaires entre les différents environnements d’une même application.

Le DataOps encourage l’utilisation de conteneurs, container en anglais. Les conteneurs ont la capacité de virtualiser des environnements dédiés pour les migrer facilement d’un serveur à un autre. 

La conteneurisation est aujourd’hui utilisée par la grande majorité des développeurs dans le monde. Parmi les outils les plus connus, on citera Docker pour la création de conteneurs, et Kubernetes pour l’orchestration de conteneurs. Leur utilisation permet l’automatisation de chaque étape du déploiement favorisé en DataOps.

B. La conteneurisation d’une API en DataOps : un guide pour démarrer

Il est possible de procéder à la conteneurisation d’une API, c’est-à-dire d’intégrer une API dans un conteneur afin de pouvoir l’utiliser facilement. 

Pour cela, il faut créer un fichier Dockerfile, une liste des librairies nécessaires à notre API, et le code de notre API. On compile ensuite l’image définie par ces trois fichiers. Cette image pourra alors être lancée dans un conteneur et la conteneurisation de l’API sera réalisée.

2. La conteneurisation : les solutions à connaître

La conteneurisation se base sur plusieurs solutions, notamment Docker et Kubernetes. 

Docker crée des conteneurs afin de permettre la virtualisation d’une infrastructure, c’est-à-dire le code informatique et ses dépendances. Contrairement à une machine virtuelle, Docker ne nécessite pas la virtualisation du système d’exploitation comme Linux.

A. Comment déployer des algorithmes de machine learning ?

Avec l’émergence du big data et les algorithmes de data science, d’intelligence artificielle et de machine learning, les besoins en termes de ressources informatiques augmentent et évoluent rapidement. 

Les entreprises ont besoin de solutions pour déployer ces algorithmes efficacement. Elles sont donc nombreuses à utiliser un environnement cloud pour pouvoir s’adapter rapidement aux besoins de chaque projet. 

Travailler dans le cloud nécessite de veiller à ce que les traitements soient portables et reproductibles. Pour cela, les conteneurs et l’orchestration d’outils dans le cloud sont les solutions pour automatiser le déploiement, la gestion, la scalabilité, l’interconnexion et la disponibilité des applications.

B. La conteneurisation : comment faire vos premiers pas avec Docker ?

Un conteneur est une abstraction de la couche applicative qui regroupe le code et les dépendances. 

À la différence d’une machine virtuelle, qui permet une virtualisation de l’infrastructure, un conteneur fait de même avec les applications en utilisant le même système d’exploitation, Linux, par exemple, que la machine sur laquelle a lieu le déploiement. 

Docker est une plateforme permettant de développer, de déployer et d’exécuter des applications à l’intérieur de conteneurs. Pour utiliser les conteneurs pour votre application, il faut créer un Dockerfile, qui est un document texte qui liste toutes les commandes à exécuter pour construire une image Docker. Un conteneur Docker est l’exécution d’une image Docker.

C. L’orchestration de conteneurs : comment débuter rapidement avec Kubernetes ?

Kubernetes est un outil utilisé pour gérer la communication, l’administration et la planification des conteneurs, qui sont de plus en plus complexes.

Kubernetes est une technologie développée par Google et aujourd’hui devenue un service open source, pour la gestion et l’orchestration de plusieurs containers Docker dans de multiples clusters, dans un contexte distribué à grande échelle et notamment dans le cloud. 

Kubernetes permet de :

Le cloisonnement au niveau du système d’exploitation et la virtualisation de l’environnement d’exécution sont parmi les avantages de la conteneurisation informatique.

Docker permet de créer et de déployer un conteneur afin d’y exécuter des applications. Kubernetes, quant à lui, est un orchestrateur de conteneurs Docker. Il permet de répartir la charge entre plusieurs machines, notamment du cloud, et peut gérer la redondance. 

Demo
Demandez votre
démo de Saagie !