Stockage des données : quelles sont les solutions disponibles ?

Stockage données

Stockage des données : quelles sont les solutions disponibles ?

Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on reddit
Share on pocket
Share on email

Avec le développement du Big Data et l’augmentation croissante du volume des données, il devient important de bien choisir son système de stockage des données, qu’il soit sur disque SSD, sur clé USB, sur carte mémoire, sur un réseau (NAS) ou sur un cloud privé. 

Particuliers comme entreprises doivent réfléchir à leur mode de gestion et sauvegarde pour assurer la protection et la pérennité de leurs fichiers et informations.

1. Tout comprendre sur le stockage des données

Le stockage des données est un défi technique crucial. Est-il préférable de stocker ses données dans le cloud ? Par leur nombre et leur diversité, il n’est pas facile de choisir les bons supports, le bon logiciel, la bonne technologie ou la bonne solution pour stocker ses données. Chacun a en effet ses avantages et inconvénients.

A. SQL et NoSQL : quelle est la différence et lequel choisir ?

Le SQL et le NoSQL sont deux technologies qui s’affrontent en fonction des différents systèmes, entreprises ou besoins. Le SQL, qui vient de l’anglais Structured Query Language, est un langage informatique normalisé permettant de communiquer avec une base de données. 

Le NoSQL quant à lui signifie à la fois « Non-relationnel », parce qu’il ne peut pas stocker facilement des données relationnelles, et « Not only SQL », car certains langages NoSQL comprennent le langage SQL en plus de leur propre capacité. 

On utilisera principalement le SQL pour avoir des solutions de forte disponibilité et cohérence. À l’inverse, la technologie choisie sera le NoSQL si la distribution est importante pour le stockage des données ou dans les cas de Big Data où les volumes de données de l’entreprise sont très importants.

B. ElasticSearch, HDFS, SQL... Présentation des différentes technologies de base de données

Il existe de nombreuses technologies de base de données. Si vous choisissez une technologie SQL, vous aurez le choix entre les licences prioritaires (Oracle, Microsoft SQL Server…) et open source (MySQL, Postgre SQL…). 

Les solutions propriétaires sont plus coûteuses, destinées aux grandes entreprises, accompagnées d’un service client, d’une infrastructure et de fonctionnalités supplémentaires. Les solutions de stockage open source sont quant à elles plus abordables, pour les petites entreprises notamment, et nécessitent de tout mettre en place. 

ElasticSearch possède une capacité et une qualité d’indexation importante. Ce système de stockage est donc à utiliser lorsqu’on souhaite faire des recherches sur un grand volume de données. ElasticSearch est souvent associé à Logstash et Kibana pour former la suite open source ELK, très utile pour l’analyse de logs. 

Hadoop Distributed File System (HDFS) est un système de fichiers distribués qui permet de stocker de très gros volumes de données sur un grand nombre de machines équipées de matériel de base.

2. Deux solutions à ne pas louper pour gérer vos bases de données

Sqoop et l’object storage sont deux solutions utiles et efficaces pour la gestion de vos bases de données.

A. Sqoop, l’outil idéal pour importer vos données d’une base SQL vers Hadoop

En Big Data, Hadoop est la solution framework la plus utilisée pour gérer et analyser des données. Pour stocker des données, on utilise la plupart du temps des bases de données SQL. Hadoop étant conçu pour d’autres technologies de stockage, Sqoop est la solution ! 

Sqoop est l’abréviation de « SQL to Hadoop » et devient une technologie standard du Big Data. SQL est une technologie centralisée, donc le stockage des données se fait sur un seul serveur et ses disques durs. Pour augmenter le stockage, on augmente les ressources du serveur, c’est-à-dire le nombre et le volume des disques durs. Pour des raisons matérielles, il n’est pas possible d’augmenter le stockage à l’infini. 

Hadoop est une technologie distribuée. Elle permet donc d’utiliser plusieurs serveurs d’un même réseau regroupés en un cluster. Cela est très utile pour le stockage en ligne sur le cloud, car elle offre une grande flexibilité. Sqoop permet de relier un cluster Hadoop à une ou plusieurs bases de données SQL.

B. Stockez vos données non structurées avec l’object storage

L’object storage est une technologie de stockage de données dont la particularité réside dans son manque de structure. Chaque fichier est regroupé avec ses métadonnées pour former un objet. Cet objet est une entité totalement indépendante et isolée des autres. Tous les objets sont stockés sans hiérarchie et définis par un identifiant unique permettant de les localiser dans leur espace de stockage. 

En bref, c’est relativement similaire à un Google Drive où il n’y aurait aucun dossier et où l’URL d’un fichier serait son identifiant uniquer. La plupart des fournisseurs de services de stockage cloud proposent aujourd’hui une solution d’object storage.

Il y a de plus en plus de données et de fichiers à stocker. Leur sauvegarde, leurs supports de stockage et les technologies à utiliser sont des sujets à traiter par les particuliers et les entreprises. Que les fichiers soient stockés sur disque dur ou dans le cloud, la gestion de la capacité de stockage et la sécurité de la data sont les défis de demain.

Demo
Demandez votre
démo de Saagie !