Découvrez notre nouveau livre blanc - IA Générative : Le Pouvoir des Données

logo saagie red

Gestionnaire de base de données : comment choisir ?

Avec le monde numérique en plein développement, de plus en plus d’entreprises cherchent à tirer un meilleur parti de leurs données. Face aux options coûteuses disponibles sur le marché, comment choisir le meilleur gestionnaire de base de données pour votre activité ? 

Dans cet article, nous découvrirons les différents systèmes de gestion existants sur le marché, leurs principales caractéristiques, ainsi que les critères importants lors du choix final.

L’importance de bien choisir son gestionnaire de base de données

analyser et partager des informations. Cela leur permet de mieux organiser leurs informations client, leurs données produits ou services, leurs offres commerciales et leurs actifs. 

La mise en place d’un gestionnaire de base de données peut être compliquée, car il est nécessaire de comprendre les besoins data des utilisateurs afin de choisir le bon logiciel. 

Une fois cette étape complétée, l’utilisation d’une base de données peut présenter plusieurs avantages :

Les principaux gestionnaires de base de données disponibles

Il existe plusieurs types de logiciels qui rendent la gestion des bases de données abordable. Il est important de prendre le temps de comprendre comment fonctionne chaque type de logiciel afin de s’assurer de faire le bon choix. 

Revenons ici sur les systèmes de gestion de base de données (SGBD) les plus populaires : MySQL, SQL Server et MongoDB.

MySQL

MySQL offre une solution à faible coût qui permet aux entreprises d’accéder à plusieurs fonctionnalités avancées grâce à un langage requête hautement personnalisable. Un gestionnaire de base de données tel MySQL est une option idéale au service des petites entreprises, car il offre des fonctionnalités robustes et une relativement bonne performance lors de l’insertion/récupération des données clients. 

Ce système de gestion de base de données est disponible en version gratuite et open source, mais il existe également une version payante commercialisée par Oracle, fournissant un service de back-up et de gestion des utilisateurs.

Si vous connaissiez déjà SQL, vous aviez peut-être également entendu parler de NoSQL ; quelles sont les grandes différences entre ces deux technologies ?

 

SQL Server

SQL Server est une solution de gestion des données très populaire commercialisée par Microsoft et qui peut être utilisée à partir d’une version gratuite (SQL Server Express) ou d’une licence commerciale. 

Ce système de gestion offre une large gamme de fonctionnalités, qui inclut l’utilisation d’un langage requête. Étant maintenu par Microsoft, SQL Server est aussi disponible en version conçue spécifiquement pour Azure, un avantage si vous utilisez déjà ce fournisseur de cloud.

MongoDB

MongoDB est une autre option de système de gestion open source, avec un moteur de données non relationnel. Il peut être facilement adapté aux divers besoins d’une entreprise, et l’absence de schéma de données peut être un atout pour les entreprises cherchant à prototyper rapidement, ou ayant des produits avec des évolutions régulières.

Cela peut toutefois s’avérer plus complexe à maintenir sur le long terme et nécessite une adaptation pour les développeurs ou administrateurs issus du monde relationnel. MongoDB propose aussi une offre SaaS avec Mongo Atlas, permettant de fonctionner en mode serverless, ou à déployer sur votre cloud provider existant.

Comment choisir le bon système de gestion de base de données ?

Lorsque vient le moment de choisir un logiciel de gestion de base de données, il est important de prendre en compte vos besoins techniques :

Il est aussi important de réfléchir aux autres outils nécessaires dans le projet : est-ce que votre CRM peut fonctionner avec ce gestionnaire de base de données, votre solution d’e-commerce, l’outil de dashboard/reporting utilisé par certaines équipes… ?

En ce qui concerne le moteur de base de données approprié, il est important de tenir compte des différents types disponibles. Les bases relationnelles sont les plus courantes, connues par la plupart des développeurs, et fonctionnent avec la grande majorité des outils. D’un autre côté, les bases de données non relationnelles peuvent offrir des performances supplémentaires, une plus grande rapidité de développement, mais peuvent également entraîner des coûts supplémentaires de maintenance et d’entretien.

Choisir le bon gestionnaire de base de données pour votre entreprise est un processus parfois long et complexe. Il est donc important d’examiner attentivement en amont les options disponibles avec chaque outil afin de vous assurer qu’il offrira les fonctionnalités dont votre équipe data a besoin et le niveau de prise en charge approprié.